On peut souscrire de bons contrats auprès de différents distributeurs.

Les contrats les plus souscrits ne sont pas systématiquement les plus rémunérateurs pour les épargnants. Il est donc intéressant d’étudier les différents intermédiaires: assureurs classiques, associations et mutuelles, sites Internet, conseillers indépendants, courtiers ou même rayon spécialisé de certains hypermarchés. Chacun a ses spécificités.

Les agences bancaires

Elles représentent 65 % de la collecte de l’assurance vie. Les services commerciaux des guichets ont toute facilité pour faire souscrire un contrat de leur réseau. Les produits sont très variables d’un établissement à l’autre. Il faut donc étudier avec soin les conditions techniques, les divers frais et la rentabilité antérieure sur longue période pour bien comparer et choisir.

“Prenez impérativement le temps de comparer.”

Les réseaux d’assurance

Il faut distinguer plusieurs types d’intermédiaires. – Les sociétés d’assurances diffusent des contrats dont les fonds en euros ont des performances diverses. Leur rentabilité est attrayante (généralement autour de 3%). – Les associations d’épargnants ou mutuelles proposent des contrats dont les performances sont souvent régulières sur de longues périodes et disposent de contrats dits cantonnés, dont les frais sont limités et la transparence est appréciée.

Les conseillers indépendants

Ils collectent une part significative des sommes investies dans l’assurance vie. Détenteurs d’une grande tradition de relations rapprochées avec les particuliers, ils ont l’avantage de ne dépendre d’aucune société et de pouvoir proposer les contrats de plusieurs compagnies. Ils peuvent ainsi comparer les atouts des polices et apporter un suivi à des clients auxquels ils sont attachés.

Les contrats vie par Internet

Ils sont diffusés depuis une dizaine d’années. Les contrats en ligne ne facturent généralement pas de frais d’entrée. En revanche, les frais de gestion sont parfois élevés. Grâce à Internet, les relations et l’information sont faciles. Mais le montant des actifs gérés reste pour l’instant trop limité pour juger définitivement des performances officielles. Ces contrats sont plutôt destinés à des initiés. Attention, à long terme, il est souvent plus intéressant de payer des frais d’entrée limités, d’avoir des frais de gestion moins importants et une relation personnalisée.

Les grandes surfaces

Elles distribuent maintenant, elles aussi, des contrats d’assurance vie qui gagnent parfois à être connus. Elles ont le sens du marketing et proposent des contrats simples, avec un fonds sécurisé en euros dont la performance est mise en évidence. Mais étudiez aussi les divers frais pour décider.